AS MARTIGUES SUD : site officiel du club de foot de MARTIGUES - footeo

Kamel Khalfaoui « C’est une fierté de rentrer dans l’histoire du club »

23 mai 2018 - 23:11

Kamel Khalfaoui, entraîneur de l'AS Martigues Sud, s'exprime après avoir validé la 2e place en D1 synonyme de montée en R2. Une accession historique pour le club.

 Retrouvez l'intégralité de notre Revue de presse Actufoot13  que nous remercions infiniment au passage pour le suivi de l'actualité sportive de notre club .

Actufoot :Kamel, quelle réaction après cette 2e place synonyme de montée en R2 ?
On est satisfait de notre saison et de la montée. Ce qui domine, c’est la satisfaction du travail bien fait. C’est une fierté de rentrer dans l’histoire du club. Pour un petit club comme le notre, monter en Ligue n’était pas inespéré mais presque… On a cravaché toute la saison et c’est le travail qui a payé. On est content d’être dans les deux premiers. On sait qu’il y avait une 3e place synonyme de montée mais avec cette 2e place on n’a volé notre accession à personne. On l’a mérité !
Actufoot Qu’est-ce qui a permis à l’équipe de monter cette saison ?
Il y a deux critères qui ont permis cette montée :
– Le premier, c’est qu’on avait un objectif, celui de prendre du plaisir par le jeu. Le mot d’ordre était « Jouer ! ». Toute la saison, on avait cet objectif-là. On prenait du plaisir à se retrouver autour du ballon. On savait qu’avec cet élément la montée allait arriver par elle-même car on avait des joueurs de ballon, des joueurs de qualité. On avait un groupe refait à 60%. On savait donc que la première partie de saison allait être compliquée mais que le jeu et le plaisir payeraient en seconde partie de saison.
– Le second, c’est aussi qu’on a su créer des liens forts entre nous. On est un groupe d’amis, presque une famille. La saison a été longue, on a chacun connu des soucis personnels dans nos vies et ça a resserré les liens. Moi, j’ai mes neveux qui jouent, le fils du président joue en 1ère, il y a les deux frères Habastida, les deux frères Bendahmane, les deux istréens Hama et Youcef qui se connaissent depuis très petits… C’est un groupe solidaire et on a aussi su créer des liens en dehors des entraînements et des matchs.
Actufoot La solidarité était la force de votre groupe. C’est ce qui a mené au succès ?
Oui, c’est ça. Sur la phase retour, on fait 7 victoires et 3 nuls. Pourtant, il y avait de gros déplacements… C’est là qu’on a vu qu’on était solidaire. Il y a un autre facteur qui a accentué notre solidarité, c’est votre média Actufoot13. Les entraîneurs adverses qui s’exprimaient sur le site ne nous mettaient jamais dans les favoris. C’est toujours les mêmes qui revenaient : Aubagne, Gémenos, Luynes… Ils se citaient entre eux mais on ne parlait jamais de nous alors qu’on était bien placé au classement. A chaque fois, on « screenait » les articles et on les envoyait sur Snapchat à tous les joueurs. Ça nous a resserré pour les matchs.
Actufoot Est-ce votre meilleure saison en tant qu’entraîneur ?
Je pense que oui car j’ai pris du plaisir à entraîner ces joueurs, ce groupe. Je leur dis rarement car je suis exigeant et car je n’ai pas envie qu’ils s’endorment sur leurs lauriers pendant la saison. Mais franchement oui, je pense qu’en tant qu’entraîneur, c’est ma plus belle saison, et même en tant qu’homme j’ai vraiment apprécié. Quand le président Jean-Marc Arnaud m’a sollicité, il avait des a prioris sur moi et moi j’en avais sur lui. On a dépassé ces barrières-là et humainement, c’était encore plus fort.
Actufoot Allez-vous rester à la tête de l’équipe en R2 ? Quels vont être les objectifs pour la saison prochaine ?
J’espère rester. On va en discuter avec le président pour voir si on a les moyens de nos ambitions. On est un petit club et on va se frotter à ce qui se fait de mieux dans la région : Fos, Martigues, Port de Bouc sont des clubs qui ont des moyens plus forts que les nôtres. Je resterai si et seulement si 99% du groupe reste. Beaucoup de joueurs ont été sollicités au mois de Décembre et en fin de saison mais j’espère pouvoir les garder et renforcer le groupe avec 4 ou 5 joueurs qui nous apporteraient de la plus-value pour pouvoir nous maintenir et installer Martigues Sud au niveau de la Ligue.
Actufoot Cette fin de saison a été marquée par le décès de Simon Gueye. J’imagine que cet événement a fragilisé le groupe…
Quelques joueurs ont eu des soucis professionnels et personnels et là, ce décès, nous a encore plus marqué. Le groupe est affecté. C’est pour ça que notre sentiment sur la montée est mitigé… On n’est pas heureux mais satisfait car le bonheur est ailleurs, il est dans la famille. Cette disparition nous a marqué, ça a marqué le groupe et tout un club. Cette montée, il la voulait fortement. Alors, on dédie cette accession à notre ami Simon et à sa famille. On leur souhaite du courage pour l’avenir.

 

Actufoot Un dernier mot ?
Ça fait un peu Festival de Cannes mais je voulais remercier les personnes qui m’ont permis de venir au club il y a un an et demi : Geoffrey Girandi qui a vanté mon travail auprès du président et son fils John Arnaud. Je tiens à remercier mon adjoint Yoan Sofikitis et le président Jean-Marc Arnaud. Je remercie aussi tout le club car c’est un club à dimension familial, on s’y sent bien. Je suis assez distant avec les gens et je ne leur dis pas souvent mais je les remercie de leur accueil. Enfin, je dis un grand merci à tous les joueurs qui nous ont fait confiance à Yoan et à moi, des joueurs de DH qui ne sont venus que pour nous. Je tiens à les mettre en avant car ce sont eux qui ont fait la montée plus que moi. Je suis un catalyseur mais après, ce sont les joueurs qui jouent. Ce sont les vrais acteurs de cette montée. C’est grâce à eux !

 

  www.actufoot.com

Commentaires